Comment associer le design fiction et les méthodes prospectives pour inventer le futur ?

Petite gĂ©nĂšse d’AnticipĂ©dia

Comment associer le design fiction et les méthodes prospectives pour inventer le futur ?

AnticipĂ©dia jette un pont entre imagination et rĂ©alitĂ© pour inventer demain en proposant un dispositif crĂ©atif oĂč le futur se construit avec plaisir et humour. La mĂ©thode qui associe design fiction et prospective est conçue pour Ă©clairer la prise de dĂ©cision et inspirer l’innovation.

De tout temps, les organisations ont luttĂ© pour percer le voile du futur et se prĂ©munir contre les imprĂ©vus : mutations socio-Ă©conomiques et environnementales, bouleversements technologiques, concurrence acharnĂ©e, crises soudaines…

La prospective s’est imposĂ©e comme un ensemble de mĂ©thodes pour explorer les futurs possibles et Ă©clairer la prise de dĂ©cision. Parmi les outils de la prospective, le design fiction se distingue par sa capacitĂ© Ă  stimuler l’imagination et Ă  crĂ©er des rĂ©cits engageants sur des futurs possibles.

Anticipédia, est une méthode originale, inspirée de notre expérience de créatifs, qui associe les méthodes prospectives et atelier de design fiction.

NĂ©e d’une pratique empirique, notre mĂ©thode s’est affinĂ©e au fil des annĂ©es, au grĂ© des ateliers et des sujets explorĂ©s. Progressivement, nous avons Ă©laborĂ© une approche efficace, testĂ©e et perfectionnĂ©e auprĂšs de groupes de participants variĂ©s.

La mĂ©thode, sur laquelle s’appuie aujourd’hui AnticipĂ©dia, a Ă©tĂ© utilisĂ©e auprĂšs de publics d’horizons et d’expĂ©riences divers, Ă©tudiants comme professionnels, jeunes et moins jeunes, dans des secteurs aussi variĂ©s que l’Ă©ducation, l’industrie, la santĂ©, la dĂ©fense, les ressources humaines, et bien d’autres.

Des ateliers de design fiction ludiques et accessibles

Le point de dĂ©part de la mĂ©thode est l’implication des Ă©quipes dans des sessions de travail ludiques et accessibles. Les participants sont invitĂ©s Ă  prendre de la hauteur par rapport aux contraintes du quotidien et Ă  se projeter dans le futur en utilisant le design fiction. Cette approche permet de crĂ©er les conditions propices Ă  la crĂ©ativitĂ©.

Le plaisir et la prise de hauteur, par rapport aux contraintes du quotidien, sont deux composantes indispensables Ă  la rĂ©ussite du design fiction. Il faut annoncer d’emblĂ©e aux participants qu’ils sont instantanĂ©ment propulsĂ©s Ă  la vitesse de la lumiĂšre en 2050. Ou en 2092, peu importe. Pourvu que les prĂ©jugĂ©s, les casquettes de chef, sous-chef ou sur-chef, restent au vestiaire. Et que les cerveaux soient reprogrammĂ©s pour penser : « Mais oui, en 2092, c’est possible ! »

« La meilleure façon de prĂ©dire l’avenir, c’est de le crĂ©er. »

— Peter DRUCKER

Des futurs possibles Ă  la carte

Pour structurer la rĂ©flexion, AnticipĂ©dia s’appuie sur un set de cartes adaptĂ© au public prĂ©sent et aux objectifs fixĂ©s. Selon la demande, nous utilisons, soit l’une des Ă©ditions d’AnticipĂ©dia disponibles, comme l’Ă©dition “Demain”, qui est gĂ©nĂ©raliste, ou l’Ă©dition “Futur du travail” qui est centrĂ©e sur cette thĂ©matique. Soit, nous concevons spĂ©cialement un jeu AnticipĂ©dia pour une thĂ©matique et des besoins spĂ©cifiques. Comme nous l’avons fait, par exemple, avec des Ă©ditions du jeu centrĂ©es sur le futur de l’Ă©ducation, des transports, du parcours de santĂ©, ou de la dĂ©fense.

Exemple de cartes Anticipédia réparties en quatre catégories : technologie, défi, scénario et innovation

Anticipédia est un outil qui met le design fiction et la prospective à la portée de tous

Les jeux Anticipédia sont constitués de 56 à 96 cartes, réparties en quatre catégories principales : défis, technologies, innovations et scénarios. Chaque carte est conçue pour déclencher des discussions, des réactions et des interrogations.

Les cartes défis abordent des problématiques actuelles et futures, telles que le réchauffement climatique, la raréfaction des ressources, etc.

Les cartes technologies présentent des avancées actuelles ou émergentes en biotech, numérique, quantique, énergie, robotique, IA, etc.

Les cartes innovations explorent des solutions novatrices détectées dans les labos, dans les écoles, startups, etc.

Les cartes scénarios proposent des situations fictives, plausibles ou non, qui ont pour fonction de faire décoller les imaginaires.

Au fil des exercices, nous invitons les participants Ă  tirer les cartes, puis Ă  croiser les idĂ©es et les questions qu’elles suscitent. Les cartes agissent ainsi comme des catalyseurs de l’imagination des Ă©quipes.

L’Ă©tape suivante consiste Ă  crĂ©er des mots pour nommer de nouveaux concepts, services, produits, activitĂ©s ou mĂ©tiers de demain. Les mots Ă©tant les briques de la pensĂ©e, crĂ©er des mots permet de faire exister des choses ou des concepts qui n’existent pas encore.

« CrĂ©er des mots, c’est dĂ©jĂ  faire exister le futur »

— Anne-Caroline PAUCOT

StimulĂ©es par ces interactions, les idĂ©es fusent et divergent. Il est important alors de limiter les dĂ©bordements excessifs qui conduiraient Ă  perdre de vue l’objectif de rĂ©flexion fixĂ© en amont.

Il faut poser des contraintes en faisant jouer les participants dans un cadre bien délimité, en durée, en nombre et en type de contenus à produire.

L’expĂ©rience nous a montrĂ© que l’étape de conception des supports, qui constituent ce que nous appelons le kit d’animation, est dĂ©terminante pour le succĂšs des ateliers. Les supports ne doivent pas tomber dans l’un des travers suivants : trop complexes et peu lisibles, personne ne va lire et comprendre. Pas assez directifs, vagues et trop abstraits, les participants se demandent ce qu’on attend d’eux. Sans support de travail adĂ©quat, les discussions peuvent rapidement tourner en rond et devenir peu exploitables.

Nous avons utilisé cette méthode dans des contextes trÚs différents, et toujours avec des résultats trÚs positifs.

Exemple de supports fournis dans le kit d’animation sur-mesure des ateliers AnticipĂ©dia

L’art d’associer design fiction et mĂ©thodes prospectives

Les mĂ©thodes prospectives traditionnelles, telles que l’analyse des tendances, la prospective stratĂ©gique et la construction de scĂ©narios, fournissent une base solide pour le dĂ©veloppement d’artefacts de design fiction. De mĂȘme, le design fiction permet d’enrichir les mĂ©thodes prospectives traditionnelles en les rendant plus concrĂštes, engageantes et Ă©motionnellement accessibles.

Avec AnticipĂ©dia, les cartes agissent comme des catalyseurs de l’imagination des Ă©quipes, tandis que les mĂ©thodes prospectives donnent un cadre et des contraintes pour orienter la rĂ©flexion. Ensemble, ces deux leviers permettent de crĂ©er des scĂ©narios plausibles et d’explorer les implications concrĂštes des Ă©volutions futures.

Un point dĂ©terminant du dispositif AnticipĂ©dia concerne les modalitĂ©s de restitution des travaux rĂ©alisĂ©s au cours des ateliers. Cette Ă©tape de partage est essentielle pour plusieurs raisons. Elle autorise, en effet, Ă  chaque Ă©quipe de valoriser son travail en prĂ©sentant les idĂ©es, les mots ou les rĂ©cits qu’elle a crĂ©Ă©s. Cette mise en commun contribue Ă  enrichir la rĂ©flexion collective et Ă  stimuler l’émulation au sein des groupes.

L’étape de restitution, appelĂ©e parfois cĂ©lĂ©bration, est obligatoire pour offrir Ă  chacun sa minute de reconnaissance pour les efforts accomplis.

Lors d’une journĂ©e de travail, il est recommandĂ© de prĂ©voir plusieurs sĂ©quences de restitution.

D’un point de vue pratique, si votre atelier compte plus de 25 participants, il est judicieux de prĂ©voir un compte Ă  rebours qui affiche le temps restant aux intervenants. Cela permet Ă  l’audience d’applaudir Ă  l’issue de temps impartit, et ce, mĂȘme si un orateur trop bavard espĂ©rait insidieusement doubler son temps de parole.

Un atelier Anticipédia combine les méthodes du design fiction et de la prospective

La fresque des idées pour stimuler la créativité et la collaboration

En parallÚle des restitutions orales, il est tout aussi important de valoriser visuellement les productions réalisées.

L’affichage des productions, qui est rĂ©alisĂ© sous la forme d’une fresque des idĂ©es —à la maniĂšre de ce que propose la Fresque du Climat— joue un rĂŽle majeur dans le processus crĂ©atif. En effet, la vision panoramique des contributions de chacun favorise la comprĂ©hension des diffĂ©rentes perspectives et approches des sujets traitĂ©s.

La visualisation des idĂ©es stimule la rĂ©flexion de qualitĂ© et renforce le sentiment de rĂ©alisation auprĂšs des participants. Elle permet aussi Ă  chacun de comparer son travail, en volume et en qualitĂ©, avec celui des autres. Pour des ateliers d’une demi-journĂ©e ou plus, l’affichage des productions peut se faire au fil des sĂ©quences.

En outre, les productions sont partagĂ©es sur une version digitale de la fresque physique. OrganisĂ©e par thĂšmes, la fresque numĂ©rique permet de prolonger les interactions, mĂȘme aprĂšs la fin des ateliers. Elle sert de plateforme pour l’échange d’idĂ©es, la discussion et l’approfondissement des concepts Ă©laborĂ©s.

Pour les organisateurs, c’est aussi le moyen le plus simple pour exploiter les productions en vue de la rĂ©alisation de publications post Ă©vĂ©nement.

Fresque digitale des idées utilisée par Anticipédia. Une sélection est ensuite mise en forme pour partage sur le web et les réseaux sociaux.

Mise en forme des productions en prévision de publication

En effet, il est essentiel, dans l’expĂ©rience proposĂ©e, que les travaux issus des ateliers ne se limitent pas aux prĂ©sentations en plĂ©niĂšre et au partage numĂ©rique. Ils doivent aussi conduire Ă  la crĂ©ation de diverses publications, sous des formes adaptĂ©es aux besoins et au contexte de chaque organisation.

Voici des exemples de forme de publications et de restitutions que nous avons proposées et réalisées.

Des livres et guides du futur

Ces publications, le plus souvent thĂ©matiques, sont centrĂ©es sur les spĂ©cificitĂ©s de l’organisation. Elles offrent une synthĂšse approfondie des idĂ©es et des concepts dĂ©veloppĂ©s pendant les ateliers.

Des cahiers

Ils regroupent des analyses, des rĂ©flexions et des propositions issues des sessions de travail, fournissant un support de rĂ©fĂ©rence pour les participants et l’organisation. On a adoptĂ© un format qui Ă©voque les cahiers de devoir de vacances, avec une partie de questions et d’exercices, afin de rendre plus attractif des sujets ardus.

Exemples de publications, éditées par les Propulseurs ou coéditées avec nos partenaires

Des illustrations

Cela procure toujours une grande satisfaction à tous de faire intervenir des artistes et des illustrateurs de talent pour transformer les mots et concepts imaginés en images remarquables. La diffusion des idées mises en images permet de toucher un public élargi.

Des vidéos et des animations en motion-design

Que ce soit sous forme de reportage, ou de crĂ©ation artistique, une vidĂ©o rĂ©ussie est toujours engageante. Les vidĂ©os permettent, par exemple, d’illustrer les histoires et les idĂ©es dĂ©veloppĂ©es en ateliers, les rendant plus accessibles et attrayantes.

L’organisation d’expositions offre une nouvelle dimension aux productions. En les mettant en scĂšne, une exposition suscite une expĂ©rience mĂ©morable qui aide Ă  Ă©largir la visibilitĂ© de l’opĂ©ration Ă  l’ensemble des collaborateurs d’une organisation et au-delĂ .

Ces diffĂ©rentes formes de publications ne se limitent pas Ă  documenter les travaux rĂ©alisĂ©s ; elles servent de catalyseurs pour de futures initiatives et rĂ©flexions au sein de l’organisation. Elles permettent de pĂ©renniser les idĂ©es et de les intĂ©grer de maniĂšre concrĂšte dans la stratĂ©gie et la culture de l’entreprise.

Ces sessions favorisent non seulement l’innovation, mais renforcent Ă©galement la cohĂ©sion d’équipe et la comprĂ©hension collective des enjeux futurs.

Exemple de vidéo motion design réalisée pour illustrer une micro-fiction (pour Deftech)

L’originalitĂ© de notre mĂ©thode tient Ă  sa capacitĂ© Ă  dĂ©mocratiser la prospective. En rendant le processus ludique et engageant, nous parvenons Ă  impliquer des profils trĂšs divers, des plus novices aux plus experts. Cette diversitĂ© des points de vue enrichit les perspectives et favorise l’émergence d’idĂ©es nouvelles.

En s’appuyant sur les contenus inspirants des cartes, puis sur la crĂ©ation de nouveaux mots et de rĂ©cits, l’imagination est libĂ©rĂ©e des contraintes du prĂ©sent et peut ainsi plus facilement penser « out of the box Â».

Avantages d’une approche combinĂ©e design fiction et mĂ©thodes prospectives

Associer le design fiction et les méthodes prospectives pour créer Anticipédia présente plusieurs avantages :

Stimuler l’imagination et la crĂ©ativitĂ©. Le design fiction permet de dĂ©passer les rĂ©actions frĂ©quentes, telles que : « Ah ! ça ce n’est pas possible
 Â», et d’envisager, Ă  la place, des futurs inattendus.

Favoriser la collaboration et la participation. Le design fiction est un processus participatif qui permet d’impliquer diffĂ©rentes parties prenantes dans la rĂ©flexion sur le futur.

Produire des résultats concrets et tangibles. Les productions issues du design fiction sont un moyen efficace pour communiquer et partager ses visions du futur.

Mieux apprĂ©hender les implications des choix d’aujourd’hui. Le design fiction associĂ© aux mĂ©thodes prospectives permet de tester et d’Ă©valuer diffĂ©rentes options et d’envisager les consĂ©quences potentielles de nos dĂ©cisions du moment.

« L’avenir appartient Ă  ceux qui prĂ©parent demain aujourd’hui. »
— Malcolm X

En conclusion, le dispositif AnticipĂ©dia n’a pas pour but de vous aider Ă  prĂ©dire l’avenir, mais Ă  le prĂ©parer et le construire de maniĂšre collaborative.

En associant le design fiction et les mĂ©thodes prospectives, AnticipĂ©dia permet de stimuler l’imagination, de favoriser la collaboration et la cohĂ©sion d’équipe en produisant des rĂ©sultats concrets qui peuvent ĂȘtre utilisĂ©s pour Ă©clairer la prise de dĂ©cision et prĂ©parer les organisations aux dĂ©fis de demain.

Ici, demain

Ici, demain

La série qui vous propulse dans le futur

Retrouvez chaque semaine une nouvelle prévision

Ici, demain
Une série pour explorer le futur

Demain, nous organiserons le pot de dĂ©part d’un collĂšgue robot.
Demain, nous programmerons nos bébés.
Demain, nous aurons tous notre quart d’heure d’invisibilitĂ©.
Demain, nous mangerons des steaks d’humains imprimĂ©s.
Demain, nous aurons des quotas carbone.
Demain, nos morts seront bien vivants.
Demain, nous nous téléporterons.
Demain, nous pratiquerons l’amour collaboratif


Ici, demain est une série qui décortique des prévisions.

AprÚs avoir repéré les recherches, innovations, les technologies et les évolutions sociétales annonçant que demain est un autre jour, on explore les futurs possibles induits par ces changements.

À l’origine de la sĂ©rie

La graine du projet Ici, demain a Ă©tĂ© plantĂ©e lors d’un bel aprĂšs-midi caniculaire.

Ce jour-là, une adolescente de 13 ans est au bout de sa vie. Son portable a perdu tout son jus ! En attendant qu’il reprenne vie, elle se distrait de son ennui en me posant une question :

— Au fait, c’est quoi prospectiviste ? Ça sert à quoi  ?

Connaissant la volatilitĂ© de l’attention des adolescents, je tente une rĂ©ponse claire et concise.

— Un prospectiviste sert Ă  imaginer demain pour agir aujourd’hui. C’est comme quand on doit diriger un bateau. Quand on sait oĂč l’on va, on peut tirer des bords et profiter des vents favorables.

— Donc, tu sais ce qui va se passer demain ?

Je signale que je ne suis pas Madame Irma. Aussi, je ne peux pas savoir si elle va vivre des amours exceptionnels, faire un carton avec sa story TikTok ou avoir la moyenne au devoir qu’elle a bĂąclĂ© en trois minutes avec ChatGPT.

Envisager des possibles

Le prospectiviste envisage des possibles Ă  partir d’innovations, des technologies et des prioritĂ©s sociĂ©tales. Il repĂšre des tendances Ă©mergentes et envisage des scĂ©narios pour demain.

J’ajoute que je m’attache Ă  la convergence d’élĂ©ments disparates, car c’est ce qui produit des changements.

J’illustre mon propos avec le Nutri-score qui bouleverse les industries alimentaires. Pour y arriver, il a fallu une start-up qui dĂ©veloppe le dispositif. Des profs qui l’expliquent aux Ă©lĂšves. Des enfants qui incitent leurs parents Ă  acheter des produits bien notĂ©s.

GĂ©nĂ©raliser n’est pas prĂ©voir

J’ai parlĂ© au moins deux minutes. Je sens que le niveau de saturation de mon interlocutrice explose.

— Donc, tu n’es pas Madame Irma, mais tu fais des prĂ©visions. Tu ne te trompes jamais ?

En guise de rĂ©ponse, je lui raconte l’histoire, du mathĂ©maticien et philosophe anglais Bertrand Russell (1872-1970).

Une dinde a remarquĂ© que chaque matin des humains la nourrissent. Raisonnant par induction, et ayant recueilli un nombre estimĂ© suffisant d’observations (en l’occurrence, 364 jours), elle conclut Ă  la bontĂ© et Ă  la bienveillance des humains pour les dindes. Elle attend donc sereinement le 365ᔉ matin. C’est le jour le NoĂ«l : elle est tuĂ©e pour servir de repas ! Pendant 99,73 % du temps (364 jours sur 365) sa conjecture Ă©tait exacte et sa confiance dans ses prĂ©visions augmentait. Le dernier jour de l’annĂ©e vient annihiler cette prĂ©vision.

Je prĂ©cise que, comme d’autres, je peux aussi raisonner comme une dinde.

On n’est pas des tortues

Mon auditrice sourit, se lĂšve. Son doudou Ă©lectronique n’est toujours pas ressuscitĂ©.

Quand elle revient, elle s’écroule sur le canapĂ© en disant :

— D’accord, j’ai compris. Tu disais tout Ă  l’heure que l’ocĂ©an est envahi par les plastiques et que c’est dramatique pour les tortues. Nous, nous ne sommes pas des tortues, alors quelle importance cela a pour nous ?

Pédagogue, je précise que la pollution plastique peut avoir des conséquences néfastes pour elle en transportant, par exemple, des virus.

Elle effectue ce soufflement excédé que les ados savent si bien faire et dit :

— C’est toujours la mĂȘme chose. Quand les adultes parlent du futur, ils nous font peur. Le monde va se rĂ©chauffer. Cela va ĂȘtre horrible. En plus, ils nous culpabilisent. C’est Ă  cause de nous que cela va se produire. C’est parce qu’on a achetĂ© un petit haut chez Zara qui vient de Chine. La peur, tu crois que cela permet de rĂ©flĂ©chir ? Non. On a juste envie de se cacher et de ne plus vous Ă©couter. C’est comme quand vous parlez de l’intelligence artificielle. Vous racontez que des machines vont nous piquer tous les boulots. Alors Ă  quoi bon travailler ?

J’ai la bouche ouverte. Je m’apprĂȘte Ă  rĂ©pondre. Manque de chance, le doudou Ă©lectronique revit. La conversation est terminĂ©e.

Quand ça ne tourne pas rond, il faut sortir de son pré carré

Ici, demain est une rĂ©ponse Ă  cette adolescente et aux autres. L’intention est de montrer que le monde change pour le meilleur comme pour le pire. Mais, que chacun peut agir aujourd’hui pour crĂ©er le monde de demain qu’il dĂ©sire. Rien n’est perdu si on a l’esprit ouvert et qu’on garde sa capacitĂ© Ă  rire de toutes les extravagances technologiques.

Ici, demain est une sĂ©rie sur les innovations et recherches dĂ©veloppĂ©es aujourd’hui. AprĂšs un tour de piste de celles qui prĂ©figurent la prĂ©vision, on s’interrogera sur le monde qui se dessine.

Ces questionnements peuvent aider Ă  rĂ©viser des copies et Ă  privilĂ©gier les pistes qui vont dans le sens de plus d’humanitĂ© et de partages.

Premier épisode le 29 septembre : Demain, nous programmerons nos bébés.

Le Dico des métiers de demain

Le Dico des métiers de demain

Une méthode, un dictionnaire, des jeux de cartes thématiques, des ateliers pour imaginer de façon créative les métiers et compétences du futur

Diconnade

Diconnade

Création ludique et collaborative de mots autour de tendances émergentes

 

La diconnade est un exercice d’anticipation qui utilise la crĂ©ation de mots pour rĂ©flĂ©chir Ă  demain.

Pour créer une bonne diconnade, il faut :

Considérer que les mots sont les briques de la pensée. De ce fait, on construit le futur en inventant de nouveaux mots.

RĂ©unir une pandapote. Cette communautĂ© crĂ©ative s’amusera Ă  trouver des mots qui identifieront des tendances Ă©mergentes sur un thĂšme donnĂ©.

Produire une sĂ©rie de nĂ©ologismes. L’adoption de nouveaux mots est un processus aussi dĂ©mocratique qu’imprĂ©visible. Il faut donc crĂ©er de nombreux nouveaux mots de qualitĂ© pour que certains deviennent incontournables.

La diconnade est une mĂ©thode de rĂ©flexion prospective originale qui permet aux participants d’inventer leur futur. 

Étymologie

Diconnade s’inspire de dico et de dĂ©connade. Cette concassĂ©e de mots raconte qu’il faut du ludique dans la crĂ©ation de nouveaux mots. En d’autres termes, une diconnade est un processus assez sĂ©rieux pour ne pas se prendre au sĂ©rieux.

Demain la veille

Dicovid Ă  moitiĂ© plein. Le Dicovid est l’illustration d’une bonne diconnade. Lien auto-rĂ©fĂ©rent pour vous faire tourner en bourrique.


Garde à vous. Le Soldat du Futur est un dico participatif sur un sujet sérieux et stratégique avec des tranches de diconnade dedans.


Vingt fois sur le mĂ©tier. Le Dico des mĂ©tiers de demain. Lien auto-promotionnel utile vers le Dico, aux Éditions Propulseurs.


Pas si diconnant. Une expérience participative pour inventer les métiers de demain. Sur le site LeFutur.org

Chaque jour un nouveau mot à maux 

Montez dans la Machine Ă  remonter le futur

Organisez un atelier participatif

Alcovidité

Alcovidité

DĂ©fense immunitaire vers des mondes imaginaires

 

L’alcoviditĂ© est une dĂ©fense immunitaire apparue pour la premiĂšre fois en l’an 1 AC (AprĂšs Covid) chez le confinĂ©.

EmprisonnĂ© physiquement au sein d’une alcĂŽve avec ses proches, l’individu surconsomme ou a tendance Ă  surconsommer des substances hallucinogĂšnes, licites ou pas, afin de s’extraire mentalement de ses prisons pour retourner vers des mondes extĂ©rieurs rassurants et connus.

Souffrant de osychovidose, une maladie neuro-drainante amplificatrice du vide intĂ©rieur perçu par des confinĂ©s fragiles, l’alcoviditĂ© rĂ©duit les dĂ©sordres du trauma post-Covid (PTCD).

Un effet secondaire dĂ» Ă  la sur-stimulation du circuit neurologique de l’échappisme favoriserait cependant l’émergence d’un Ă©cosystĂšme virtuello-physique, le nostalvid, communautĂ© autogĂ©rĂ©e et cryptimmune, utilisant le covicoin comme neuromonnaie d’exaltation.

Pour tenter de réduire leur alcovidité de plus en plus de personnes se tournent vers des pandapotes. Cellules de discussion pour alcovides plus ou moins anonymes.

 

Étymologie

Prenant racine de l’espagnol alcoba et de l’arabe al-qubba, signifiant petite chambre, l’alcĂŽve familiale, renferme tous les secrets du confinement. Bien cachĂ©e des regards extĂ©rieurs, une maladie neurobiologique touchant le circuit neurologique et favorisant le sentiment de rĂ©compense, risque de se dĂ©velopper : l’alcoolisme. Heureusement, le systĂšme immunitaire veille.

Demain la veille

Confinoïmanie. Coronavirus Covid-19 : les 8 addictions qui vous guettent pendant le confinement. Vu à la télé sur FranceTVinfo.fr.


Psychosuisse. Avec la période de confinement et les bouleversements de nos rythmes quotidiens, on peut observer des changements au niveau de certains comportements. Fiche de prĂ©vention du canton de Fribourg (1 page – PDF)


Covid-19 et addictions. L’impact du confinement. Revue DĂ©cryptages nÂș41 de l’Association nationale de prĂ©vention en alcoologie (16 pages – PDF)


 

Chaque jour un nouveau mot à maux 

Devenir propulseur

Montez dans la Machine Ă  remonter le futur

Organisez un atelier participatif

Pandapote

Pandapote

Petite communautĂ© d’amis soudĂ©e par la pandĂ©mie

 

L’homo Hibernatus numericus, enfermĂ©, physiquement et intellectuellement, est en proie Ă  de nouveaux maux.

Visiopathie, vivaldisme, Facebook fatigue, instalepsie, tweetose virale, TOC du TikTok, zoomite chronique
 Le corps et le cerveau sont contaminés.

Devenu confinĂ©, l’activitĂ© du chasseur-cueilleur se limite Ă  la capture Ă©cran. Du fond de sa grotte, il sombre dans la netflixtose et la VODĂ©prime, le corps couvert d’un Amazona Premium.

Dans ce contexte covidĂ©primĂ©, de valeureux explorateurs ont prĂ©fĂ©rĂ© partir Ă  la conquĂȘte de cyberterres plus accueillantes.

Les pandapotes ont tentĂ© de recrĂ©er les conditions d’une vie sociale Ă  distance. Tissant des liens de leurs fibres fragiles, ils se badigeonnent le visage d’écran total, chevauchent leur clavier et fument la webcam allumĂ©e de la paix.

Les activités et sujets de discussions des pandapotes sont en rapport direct avec la nature de la relation qui les rassemble : famille, travail, voisinage, politique, loisirs, sport, religion
 Les outils préférés de ces adeptes de la bulle privative sont WhatsApp, Messenger, Zoom, Signal, Telegram ou les SMS.

Ces aventuriers de la tĂ©lĂ©portation Ă  dos d’électrons se diffĂ©rencient des communautĂ©s en ligne classiques. Peu nombreux, ses membres se connaissent rĂ©ellement et ressentent un besoin quasi viscĂ©ral d’interagir rĂ©guliĂšrement entre-eux. Si l’un des leurs ne s’est pas manifestĂ© rĂ©cemment, les autres s’inquiĂštent et demandent de ses nouvelles.

Attention ! Certain(e)s pandapotes peuvent verser dans l’entresoApp. Une dĂ©rive sectaire utilisĂ©e par des groupes repliĂ©s sur eux-mĂȘmes, qui rejettent la rĂ©alitĂ© de la pandĂ©mie. D’autres sombrent dans l’alcoviditĂ© et participent Ă  des discussions entre alcovides anonymes.

Dans l’attente d’une vaccination anti-Covid-19, notre recommandation est d’entamer un rĂ©gime prĂ©ventif Ă  base de pandapote. Une dose quotidienne de granules de connexion est prĂ©fĂ©rable Ă  une grosse prise hebdomadaire, plus difficile Ă  avaler.

 

Étymologie

Contraction de pandĂ©mie et de pote, pandapote est un mot transgenre (fĂ©minin et/ou masculin). Il peut Ă©voquer Ă©galement la papote, comme la popote, que l’on pouvait faire en famille ou entre amis avant la dĂ©claration de l’état de guerre contre le virus.

Synonymes : covidamis, pandamis, coronamis, nanomunautés, picomunautés.

Faux amis : Kung Fu Panda, marronconfi.

Demain la veille

Blagues virales. Face au confinement, le réconfort des groupes WhatsApp. Trouvé sur LeMonde.fr


Tendancieux. Les principales tendances pour les réseaux sociaux en 2021. Vu sur cursus.edu



Voutch. Extrait du dernier schtroumpf « De surprise en surprise » disponible dans toutes les bonnes schtroumpfairies. Via Instagram.


 

Chaque jour un nouveau mot à maux 

Devenir propulseur

Montez dans la Machine Ă  remonter le futur

Organisez un atelier participatif