Téléfiance

Degré de confiance accordé aux salariés qui travaillent à distance

 

Selon l’organisation, la téléfiance est variable. Elle peut se situer entre défiance totale et confiance absolue.

Défiance. Les entreprises utilisent des technologies pour espionner les salariés : monitoring des écrans, captures d’écran régulières, surveillance de la navigation web, time tracking, analyse de la productivité, surveillance des emails, connexion toute la journée en visio pour surveiller le télétravailleur, enregistrement des mouvements de la souris et de la frappe sur le clavier.

Contrôle. Les entreprises imposent des visio quotidiennes chaque matin, des contrôles de présence par messagerie instantanée, des envois d’emails plusieurs fois par jour.

Confiance. Les managers fixent des objectifs et font confiance à leurs collaborateurs pour les atteindre en toute autonomie.

Étymologie 

Raccourci entre les mots “télé” et “confiance” avec disparition du préfixe con. Cette suppression indique que la confiance a bien des atouts dans le domaine professionnel :

  • Elle permet d’être plus efficace. On ne doute pas en permanence de la qualité de son travail.
  • Elle libère des angoisses. Elle ne sont plus un frein permanent à l’initiative.
  • Elle engendre la confiance. Sentir que l’on vous fait confiance conduit plus naturellement à accorder sa propre confiance, et inversement.

À distance, il faudrait donc vraiment être c*n pour ne pas en faire son cheval de bataille.

Demain la veille

Le télétravail est une affaire de confiance. Mais de confiance en qui ? – par Bertrand Duperrin, Le Journal des RH.

 

Entre patrons et employés en télétravail, la confiance règne (presque…) – Reportage du HuffPost à l’Université d’été du Medef.

Découvrez chaque jour un nouveau mot à maux du confinement

Coconstruire le Dicovid

Proposez un nouveau mot ou un sujet

Participez à la visio Zoom du lundi midi

Devenir propulseur

Montez dans la Machine à remonter le futur

Organisez un atelier participatif