Pandéting

Marketing confiné à la sauce vertueuse

 

Pendant le confinement, les marques remettent les compteurs à zéro en montrant qu’elles servent l’intérêt général. Ce marketing lustré aux bons sentiments est nommé pandéting.

Avec le pandéting, les marques plongent dans la solidarité.

  • Leboncoin lance un plan de soutien Ă  destination des TPE et PME. Elles leur permettent de crĂ©er une boutique virtuelle gratuite.

Devenues altruistes, leurs priorités semblent d’aider les personnes dans le besoin.

  • En Nouvelle-ZĂ©lande, plusieurs brasseries et distilleries fabriquent des dĂ©sinfectants pour les mains. « Nous pensons que le monde avait plus besoin de dĂ©sinfectant pour les mains que de gin et de whisky pour le moment », a dĂ©clarĂ© le cofondateur de la brasserie Good George, Brian Watson.
  • DĂ©cathlon rĂ©serve ses 30 000 masques de plongĂ©e Easybreath aux soignants.

Elles sont si généreuses qu’elles inventent même des raisons de donner.

  • Coca-Cola suspend ses campagnes publicitaires le temps de la crise sanitaire. La marque affirme consacrer 120 millions de dollars normalement allouĂ©s aux budgets publicitaires Ă  l’aide aux populations touchĂ©es par le Covid-19.
  • La MaĂŻf reverse de l’argent Ă  ses assurĂ©s automobiles puisque les accidents se font plus rares, tout en les encourageant Ă  faire des dons pour des causes solidaires comme les HĂ´pitaux de Paris, l’Institut Pasteur ou encore le Secours populaire.
  • Uber offre les trajets au personnel mĂ©dical.

Les géants mondiaux prônent le local. Et, cerise sur le gâteau, elles deviennent écolos, ou soutiennent les commerces locaux.

  • McDonald’s annonce le lancement d’un nouveau burger sans viande baptisĂ© McPlant.
  • Amazon soutient le commerce local en mettant en avant les produits made in France.

 

Étymologie

Pandéting est le mariage de la pandémie et du marketing. 

Ce mariage ouvre la boîte de Pandorre. Si dans la mythologie grecque, cette boîte comprend les misères humaines qui se répandent sur la Terre. Là, nous sommes arrosés par la vertu des entreprises. Même si c’est sympa, les marques doivent insister avant que l’on croît à la pérennité de leurs bons sentiments des marques.

Il ne faudrait tout de même pas qu’elles nous prennent pour des pangolins de l’année !

Demain la veille

Les mots bleus. 7 conseils pour adapter votre stratégie marketing au confinement. Ebook reçu de Sendinblue


Illustration stratégie des marques en confinement

OpĂ©ration quarantaine. La stratĂ©gie des marques Ă  l’heure du confinement. EmpruntĂ© aux Echos Executive


Peur sur la ville. Amazon fait peur mais ce sont les grandes surfaces qui font mal aux librairies. Lu sur l’ardoise Slate.fr


Merci qui ? Nîmes : Pourquoi les commerçants du centre-ville disent « Merci Amazon ! ». Copié en 20 secondes sur 20minutes.fr

DĂ©couvrez chaque jour un nouveau mot Ă  maux du confinement

Coconstruire le Dicovid

Proposez un nouveau mot ou un sujet

Participez Ă  la visio Zoom du lundi midi

Devenir propulseur

Montez dans la Machine Ă  remonter le futur

Organisez un atelier participatif