Maskiolectique

Ensemble des arguments pour démontrer et réfuter le port masque

 

La maskiolectique est constituée par l’ensemble des réflexions contradictoires autour du port du masque.

Le masque représente la dualité inhérente à la catastrophe sanitaire que nous traversons. Il montre et cache quelque chose.

Le masque est pour les uns…

Une privation de liberté, voire une dérive totalitaire

C’est un « bâillon » et un « outil d’esclavage »

Le « diktat du masque » sert à décupler la peur et donc la « soumission » du peuple.

Ceux qui le préconisent sont des criminels. (Patrick Bellier, médecin pneumologue)

Le masque est un « rituel de soumission des francs-maçons ». Il vise à « embrouiller les Français, pour leur faire peur ». (Eve Engerer, médecin généraliste)

Un objet inutile

Trump a fondé sa campagne sur l’inutilité des masques

Il ne protège pas : c’est marqué sur la boîte… Les virus sont plus petits que les mailles.

Un élément toxique

On peut s’intoxiquer avec son propre CO2 en portant un masque.

Il provoque de graves irritations cutanées.

Pour les autres

Un moyen de lutter contre la pandémie

Le taux de reproduction du virus est beaucoup plus faible dans les zones qui ont rendu le port du masque obligatoire ».

Au-delà de ces opinions divergentes, le masque pose nombreuses questions sociétales :

 

  • Le port du masque est-il la marque d’une sociĂ©tĂ© attentive qui place le soin au cĹ“ur des relations ou d’une sociĂ©tĂ© qui prĂ´ne la mĂ©fiance comme valeur ?
  • Le masque est-il le signe d’une protection ou d’un danger contre lequel il faut se prĂ©munir ?
  • Le masque crĂ©e-t-il une forme d’égalitĂ© en nous rendant tous anonymes ? Ou rĂ©active-t-il la mĂ©fiance que nous Ă©prouvons face Ă  autrui ?
  • Est-ce que, avec le masque, nous perdons notre visage ? Ou, grâce Ă  lui, ce qui est cachĂ© compte plus que ce qui est exhibé ?

 

Étymologie

La maskiolecticte cache un masque qui lui même cache nos visages. Il cache aussi cette fameuse dialectique qui, faisant marcher la pensée en binômes contradictoires, produit des synthèses plus riches.

Michel Dubois, directeur de recherche au CNRS va dans ce sens en affirmant : « L’étude des sciences nous a appris que les controverses peuvent être socialement utiles, qu’elles peuvent contribuer à remplir une fonction d’apprentissage collectif, notamment sur la difficulté à construire le consensus scientifique. »

Mots connexes

Commisieux : communication des yeux.

Camouflace, grimasquée : grimace masquée.

Maskognito : masque qui permet de se balader incognito.

Demain la veille

Anonymous. Le masque nous fait-il perdre la face ? Entendu dans The Conversation.

Chaque jour un nouveau mot à maux 

Coconstruire le Dicovid

Proposez un nouveau mot ou un sujet

Participez Ă  la visio Zoom du lundi midi

Devenir propulseur

Montez dans la Machine Ă  remonter le futur

Organisez un atelier participatif