Crocquillement

Décadence vestimentaire liée au confinement

 

Le crocquillement, ce sont les vêtements du recroquevillement. Quitte à être enfermé, on veut l’être le plus confortablement possible.

Résultat, on assiste à une légendaire dégringolade vestimentaire.

Les vêtements portés en haut du corps sont acceptables. Ils ressemblent à ceux qu’on porte au travail habituellement.

En bas, cela commence à être la décadence. Les confinés adoptent le jogging ou un pantalon informe. Ils peuvent même garder leur pantalon de pyjama jusqu’à ce que les proches se révoltent contre ce spectacle insoutenable.

Mais le pire, on le trouve au niveau des pieds. C’est la sortie de la charentaise de papy, la mule en pilou-pilou rose ou pire les Crocs. Ces sabots en plastique cotés au Nasdaq devraient signer en 2020 la meilleure année de leur histoire.

Le crocquillement résulte du temps qu’on a pour faire de la place dans les placards. On tombe alors sur une relique oubliée et on l’enfile.

Étymologie

Crocquillement est un mot qui met dans le même sabot les Crocs, ce sabot en plastique adoré par Roselyne Bachelot et l’habillement. C’est aussi un mot « recroquillé ». Il indique que tant qu’on est dans sa coquille, on n’a plus rien à faire de son apparence.

Chaque jour un nouveau mot à maux 

Coconstruire le Dicovid

Proposez un nouveau mot ou un sujet

Participez Ă  la visio Zoom du lundi midi

Devenir propulseur

Montez dans la Machine Ă  remonter le futur

Organisez un atelier participatif