Dessinons les métiers de demain

RÉSERVER VOTRE ATELIER

RÉSERVER

Des ateliers pour inventer et préparer l’entreprise de demain

« 65% des écoliers d’aujourd’hui pratiqueront, une fois diplômés, des métiers qui n’ont même pas encore été inventés », estime le Département d’état américain du travail.

Le contexte

Dans la ronde des métiers, le tempo est au changement. Les métiers traditionnels évoluent et de nouveaux apparaissent. La valse est orchestrée par différents phénomènes :

Le boom des technologies

Depuis toujours, le progrès et les nouvelles technologies entraînent tant la disparition de certains métiers que la création de créneaux porteurs d’emploi. Internet et la numérisation de toutes les activités accélèrent et amplifient le phénomène de manière exponentielle. Avec l’explosion des réseaux sociaux, de la mobilité, de la 3D, de la robotique ou encore des nanotechnologies, la réalité des métiers de demain va demain dépasser les fictions les plus audacieuses.

Le vieillissement de la population

D’ici à 2050, environ 18 millions de personnes auront plus de 65 ans. La population des plus de 85 ans augmentera de 288% entre 2005 et 2050. Ce vieillissement va provoquer une cure de jouvence de l’emploi dans ce secteur. On va de plus en plus avoir besoin, outre de soignants et d’assistants de vie, de nouveaux spécialistes comme des coachs en vie virtuelle, des gestionnaires de bien-être ou des spécialistes de la délinquance des séniors.

La préoccupation environnementale

La planète va mal. Pour tenter de la sauver ou pallier à ses faiblesses, il faut s’activer aujourd’hui et encore plus demain. Cette obligation est un feu vert pour de nouveaux emplois. Demain, on pourra peut-être avoir grandement besoin d’experts des villes englouties, de spécialistes de la cuisine à base d’insectes ou encore de jardiniers pour toits d’immeubles.

La crise

Les acquis s’écroulent. Pour survivre, il faudra imaginer de nouveaux modèles économiques, envisager d’autres manières de vendre et acheter, créer d’autres modes d’échanges. La nécessité faisant loi, on va peut-être voir arriver des financiers spécialisés dans les monnaies complémentaires, des experts de l’échange pairs à pairs, des brokers en temps…

Les objectifs des ateliers

Adapter les dispositifs de formation

La visualisation du champ des métiers de demain favorise l’adaptation et la création des formations permettant d’acquérir les compétences nécessaires.

Faire évoluer les métiers existants

Ingénieurs, cadres administratifs et commerciaux, enseignants, banquiers, cuisiniers, assistantes maternelles, vendeurs, chauffeurs… Si les métiers de demain seront en grande partie les métiers d’aujourd’hui, ils vont évoluer et se transformer. Prendre une longueur d’avance aide à leur donner plus d’épaisseur et de richesse.

Repérer les aspirations dans le domaine professionnel

Les réflexions collaboratives aident à identifier les souhaits et attentes professionnelles.

Aider les jeunes à choisir en fonction des perspectives d’emploi

Le spectre du chômage paralyse et empêche les jeunes de réfléchir sereinement à leur avenir professionnel. Ouvrir l’horizon peut leur redonner l’espoir d’avoir demain une vie professionnelle épanouie. Qu’ils soient diplômés ou non, ils pourront effectuer des choix conditionnés par des perspectives dynamisantes.

Aider les grandes entreprises à tirer parti de cette dynamique

Si les start-up et PME expérimentent et intègrent les évolutions en matière d’emploi, les paquebots de l’emploi gardent des caps définis hier voire avant-hier. Ils réfléchissent leurs métiers en fonction de paradigmes de plus en plus obsolètes. Ce dictionnaire va les aider à intégrer de nouvelles hypothèses dans leur dispositif de ressources humaines.

Réfléchir la logique emploi en fonction changements prévisibles

Dans certaines filières et métiers, on observe une carence de demandes. Montrer l’émergence de métiers riches et créatifs va les rendre plus attractifs.

Au programme

Des ateliers thématiques

Les participants réfléchissent et imaginent les métiers d’un secteur d’activité : métiers de demain de la ville, des finances et de l’assurance, du service à la personne, de la santé, du management et du conseil, de l’habitat et du cadre de vie, du tourisme, du commerce, de l’alimentation, du transport, de l’environnement, de la mode, de l’éducation et de la formation, du numérique, de la communication…

Temps  1 :  un apport de connaissances

  • Numérique, vieillissement, environnement, nouvelles attentes…Les grandes tendances de l’évolution des métiers.
  • Les innovations de rupture de votre secteur.

L’apport sert à créer une culture commune du groupe.

Temps  2 : Production

Un enchaînement d’exercices ludiques partent des innovations existantes.

  • Création et nommage de futurs métiers.
  • Définition des missions.
  • Identification des compétences nécessaires.

Le bonus

Les participants reçoivent le dico des métiers de demain.